Comment j’ai appris à posséder moins

Je n’ai jamais été une grande consommatrice. Je n’ai jamais été minimaliste non plus. Disons que je ne me posais guère de question sur le sujet. Si je voulais quelque chose et que j’en avais les moyens, je l’achetais. Point.

Mon appart était donc une joyeuse cohabitation de meubles d’occasion qui m’avaient coutés une bouchée de pain, tandis que mon armoire débordait de centaines de fringues achetées sur un coup de tête. Dans ma cuisine, mes placard abritaient des dizaines d’assiettes, toutes différentes et chinées sur les marchés et les verres en cristal de ma grand mère. Dans mon salon se côtoyaient un canapé en cuir acheté 50 balles au Secours Populaire et des coussins Ikéa à peu près au même prix. Bref ma devise était :

Je vois, je veux je prends.

Puis, j’ai déménagé à l’étranger. Avec 33 kilos de bagages et that’s it. Avant le départ, j’ai donc vendu une petite partie de mes fringues, (ce qui a permis de payer nos billets d’avions, c’est dire !), donné une autre partie à des organismes de bienfaisance, jeté ceux qui étaient trop abimés, et stocké ceux dont je ne voulais pas me défaire dans une (ok, plusieurs) boites. J’ai donné mes bouquins, une partie de mes bijoux ou encore des produits de beauté jamais ouverts. J’ai jeté des dizaines de magazines, des bibelots, de vieux objets que je croyais être des souvenirs, etc. Bref j’ai fait un grand tri et suis arrivée dans mon pays d’adoption avec 33 kilos de bagages.

Et j’ai recommencé ma vie, avec mon homme et mon chat, de l’autre coté de l’eau. On a trouvé un appart, commencé à le meubler avec des meuble d’occasion et des trucs trouvés dans la rue. J’ai racheté des fringues, des bijoux, des vernis à ongles. Sans m’en rendre compte, au fil des mois, je recommençais exactement pareil !

Puis un jour, nous avons été évacués de notre appart car il menaçait de s’écrouler. Comme ça,  les pompiers nous ont demandé de partir, sans prévenir. Inutile de dire que quand tu as 30 minutes pour te barrer, sans savoir quand ou même si tu vas pouvoir revenir, il faut faire vite. Surtout quand les 25 premières minutes sont occupées à monter la caisse de transport du chat et à le faire rentrer dedans. On a donc pris l’essentiel :

  • Le chat, sa litière, ses croquettes
  • Nos ordis et Imachins
  • Nos papiers administratifs
  • Des fringues, jetées pêle-mêle dans deux valises
  • Nos affaires de toilette
  • et… c’est tout

Nous avons alors vécu dans un hôtel, puis dans des airBnB en attendant de savoir si on pouvait réintégrer notre chez nous. Une quinzaine de jours plus tard nous retournions dans notre appart… que nous quittions pour de bon une semaine après car nous ne nous y sentions plus bien.

Ça a été une nouvelle occasion de trier, et de nous départir de ce que nous avions déjà commencé à accumuler en 3 ans seulement. Pourquoi, mais pourquoi, je gardais des boites vides ? Des téléphones cassées ? Des stylos qui ne fonctionnent plus ? Des fringues tachées ? Des assiettes moches ? Une télévision qu’on ne regardait pas ? Pourquoi ? Allez zou, poubelle!

En arrivant dans notre nouvel appart, plus grand que le précédent, nous avons juste acheté une table et des chaises. C’est tout. Oui, on a beaucoup plus de placards et de rangements. On pourrait stocker plus.  Mais pourquoi faire ?

Je n’ai plus envie d’avoir plus. Ces déménagements choisis ou forcés m’ont appris à me départir des choses, à faire avec le nécessaire.  Je n’ai dans mon appart que des choses dont je me sers, ou que j’aime.  Et ça me suffit.

 

 

Publicités

Un commentaire sur “Comment j’ai appris à posséder moins

Ajouter un commentaire

  1. Hihihi, pour avoir connu un feu dans l’immeuble ou j’habitais avant,
    la même, le chat a été « le gagnant » des l »affaires sauvées ;),
    nous, comme toi, le minimum, souvent pas vital 🙂
    Belle journée d’opulence minimaliste 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :