Comment je suis devenue végétarienne

Je n’ai pas vraiment de raison particulière qui expliquerait pourquoi j’ai arrêté de manger de la viande il y a un an environ. Ce n’était pas un choix conscient ni vraiment tranché.  Mais plutôt une combinaison de facteurs qui ont fait qu’un jour, j’ai tout simplement passé mon tour à table.

  • D’abord il y a eu cette collègue « vegan ». Je ne savais pas ce que c’était vraiment et ne comprenait pas bien l’idée. Ok, arrêter de manger de la viande quand on aime les animaux, pourquoi pas… mais des œufs ou du lait ? En quoi cela a une importance ? Sans jamais chercher à me convaincre elle m’a juste expliqué comment notre industrie traitait les animaux, même ceux qui n’étaient pas destinés à être eux-même mangés. Vous saviez, vous, qu’une vache ne fait pas tout le temps du lait ? Mais doit être ensemencée et avoir un bébé pour cela ? Bébé qu’on lui prend à la naissance sinon il va lui boire tout son lait et il ne restera rien pour nous. Et cela ad vitam æternam ? Moi non.
  • Dans le même temps à peu près, je me suis mise au sport et donc, à faire plus attention à mon alimentation.  Je savais que je devais manger plus de protéines, mais alors que je n’avais jamais refusé un bon morceau de viande, dès que j’en mangeais – soit tous les jours ou presque – je me sentais comme écœurée.
  • J’ai aussi commencé à faire plus attention à ce que je mettais dans mon assiette : moins de produits transformés, plus de fruits et légumes.
  • J’ai complétement arrêté les produit laitiers, et plus particulièrement le fromage (car je n’ai jamais bu de lait) tout simplement parce que je sentais que ça ne me faisait pas du bien.
  • Et en me renseignant là-dessus, je suis tombée sur Cowspiracy, et tous les reportages sur l’industrie agroalimentaire. Oui je SAIS qu’un steak est une ancienne vache. Mais de VOIR la façon dont elles sont traitées avant, pendant et après la mise à mort… Ce n’est pas humain, pas digne de nous! Nop, j’avais beau aimer le goût de la viande, ça ne valait pas cette souffrance. Comment  pouvais-je considérer mon chat comme un membre de la famille et dans le même temps participer à ce massacre organisé ? Je n’assumais plus du tout.
  • J’ai ainsi appris, en commençant à naviguer dans cette communauté, de Youtuber en Youtuber, que non, on n’est pas obligé de manger de la viande pour survivre. Mais vraiment pas. Et qu’il y a plein de gens pour nous aider sur ce chemin ! Wooow. Mind blowing !

Voila, en résumé, ce qui m’a amené à repenser ma consommation de viande. Ça n’a donc pas été un déclic ou une révélation mais plutôt un changement progressif. Que j’ai mis du temps à m’avouer à moi même d’abord, (car zut, je suis une carnivore, pas un lapin!) à mes amis ensuite et surtout à ma famille.

Aujourd’hui, ça ne me viendrait même pas à l’idée de manger de la viande chez moi. C’est devenu naturel de m’en passer. En fait, non, je ne « m’en passe pas ». Ça a été remplacé par tellement d’autres choses que je n’ai pas une seconde le sentiment de me priver.

Au contraire, arrêter la viande a été le point de départ d’un nouveau mode de consommation bien plus riche et satisfaisant. Mais ça je vous en parlerai plus tard.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :