Comment j’ai annoncé à mes proches que j’étais végé

Comme je vous le disais dans un article précédent, devenir végé a été un vrai chemin pour moi. Ni un acte de foi, ni un changement motivé par mon entourage… juste une évolution naturelle.

J’ai eu du mal à me l’avouer à moi même car je ne suis pas fan des « étiquettes » (oui, je mets même des guillemets à ce mot tant je ne l’aime pas). Même le dire à mon amoureux, un vrai « carnivore », me faisait peur! Je ne trouvais pas le moyen de lui annoncer et inventais toujours des excuses pour justifier que je ne mange pas de viande.

Et puis un jour, des amis sont venus manger à la maison. Ils revenaient d’un tour du monde et on ne les avait pas vu depuis un an. J’avais prévu soirée burritos, comme ça chacun se préparerait son propre plat et avec un peu de chance on ne verrait pas que je ne me servais pas de viande. Les amis arrivent, on papote, on boit, on rigole et on commence le repas. Je leur fais passer le plat de poulet mariné, et là un peu gênés, ils me disent : « Ne le prend pas mal, mais on est devenus végétariens ». Stupeur. Puis Alléluuuuuia ! Moi aussi les copains ! Et c’est ainsi que mon chéri l’a appris…et qu’il s’est enfilé tout le plat de poulet.

Il a ensuite fallut que je l’annonce à mes parents. Pas d’urgence dans la mesure où on ne vit pas dans le même pays… Mais ma mère s’était booké un vol pour me rendre visite en septembre. Cela faisait à peine quelques mois que mon régime avait changé, mais vu que j’allais préparer toute la bouffe, il allait bien falloir que je lui dise. Ce mois-là, en plus, je testais  le défi vegan 21 jours, donc plus que végétarienne, j’étais sur une diète végétalienne (soit rien qui ne provient d’un animal : pas de viande, produit laitier ni œuf pour faire court). Je lui ai donc expliqué le défi que je m’étais lancé et lui ai annoncé que le reste du temps, je ne mangeais pas de viande. Je lui ai prêté le livre pour qu’elle comprenne, et…. non seulement elle l’a bien accepté, mais a complètement joué le jeu avec moi tout son séjour. Sa réaction m’a vraiment fait plaisir. Merci Mamounette !

Mais le plus dur restait à faire. L’annoncer au Papa. Le papa bon vivant, bon cuisinier, qui accorde beaucoup d’importance aux plaisirs de la table. J’avoue qu’à chaque Skype je repoussais l’annonce. J’avais tellement peur de l’inquiéter que j’aurais préféré lui annoncer que j’étais homo…. Puis un jour c’est venu de lui. Il avait vu que sur Facebook j’avais liké pas mal de vidéos autour du sujet et je me suis donc lancée. Grâce à ces fameuses vidéos, il était donc déjà renseigné sur les bienfaits de cette diète, et même si ce n’était pas son univers, il n’était pas fermé, plutôt intéressé. Ma grand-mère, elle en arrière plan s’est plutôt écrié  » Mais mon dieu, ma petite fille tu vas mourir de faim ! », mais qu’attendre d’autre d’une adorable grand-mère italienne ?

Au final, je me rends compte que c’est plutôt de mon coté qu’étaient les barrières. J’avais tellement peur de déranger mes proches dans leurs croyances que je n’osais afficher les miennes, mais en fait ça s’est très bien passé. Reste juste à voir comment ça va fonctionner réellement quand je serai en vacances en France dans ma famille cet été. Est-ce que la pratique sera aussi simple a gérer que la théorie ? Lets see ! Mais au moins, cette expérience m’aura apprise que je peux leur faire confiance pour m’accepter comme je suis, avec mes propres convictions.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :